ClemRunning

Course des Terrils : Tout simplement inoubliable !

Course des Terrils : Tout simplement inoubliable !

À propos de l'auteur

Runner du Nord, Acro à la course à pied depuis plus juillet 2012, je cours tout type de distance ... Mon projet, finir un jour les 100 kms de Steenwerck pour faire comme mon père et boucler la boucle !...

 

 PORTRAIT DE LA SEMAINE

koxinell.jpg

Mon portrait

Je prends plaisir à chausser mes baskets... ...
Lire la suite...

ClemRunning

Message @ClemRunning
Course des Terrils : Tout simplement inoubliable ! - Mon Compte-Rendu du running

COURSE DES TERRILS : TOUT SIMPLEMENT INOUBLIABLE !

Dernier week-end de Septembre, nous y sommes ! Comme chaque année depuis 30 ans a lieu la course des Terrils !
 

Hum toi derrière ton écran je te sens un peu perdu, mais qu'est ce qu'un terril ?! Je vais éclairer ta lanterne ne t'en fais pas ! Un terril est un mont, constitué de résidus miniers, le fruit de l'exploitation minière qui a animé la région du Nord-Pas-De-Calais pendant de nombreuses années. Avec une photo ce serait plus simple non ?

Fosse Sabatier à Raismes
Fosse Sabatier à Raismes

La course des Terrils ou plutôt LES courses des Terrils, il y a en effet plusieurs formats de courses pour que cet événement soit à la portée de tous :

Initialement je ne devais disputer que la course nocturne, mais j'ai hérité d'un dossard pour "l'authentique" ... C'est la première fois que je vais "doubler" sur un week-end et cette perspective me fait un peu peur vu le peu de volume d'entrainement que j'ai ! Mais j'accepte le challenge et je pars donc pour 25 kms cumulés en deux jours !

Étape 1 : "Les allumés"

L'avant course

La course n'a lieu qu'à 20h mais je décide d'arriver tôt sur place, vers 17h. Il y aura du beau monde et je veux profiter le plus possible de l'ambiance du village départ. Il fait encore beau, la musique est bonne, je pars chercher mon dossard et mon maillot pour la course, du monde commence à arriver, la fête promet d'être belle.

Du beau monde devait être présent et je suis impatient de les rencontrer, plusieurs membres de la Runnosphère ont fait le déplacement sur invitation de la marque "Kalenji" qui organise l'événement. C'est avec plaisir que je retrouve Emmanuelle et Jean-Pierre qui étaient déjà venu nous rendre visite à l'occasion de la Nocturne Lille-Métropole en Avril dernier et que je rencontre, pour mon plus grand plaisir, Greg et BastienFrédéric Brossard (oui oui le grand Fréd en personne !) a également fait le déplacement, un vrai plaisir de discuter avec toi et encore merci pour la 890v3 ! Je tombe aussi sur quelques personnes que je connais chez Kalenji, notamment Olivier Laboussole (chef de produits à qui on doit la Kiprun Comp) et Stéphanie (responsable relations presse), c'était un plaisir d'échanger un petit peu avec vous avant le départ.

Côté région Nord nous sommes aussi bien représentés car DavidJohan et Geoffroy prendront également le départ ce soir. Je retrouve également Michael qui me remet le précieux sésame pour la course de demain.  Nous nous retrouvons tous à table pour partager un verre (certains, moi compris, sont à la bière, d'autres beaucoup plus raisonnables prennent un coca ou un jus d'orange) avant de nous changer, la nuit commence à tomber et le château de la princesse à s'illuminer ...

Chateau de la princesse iluminé
Chateau de la princesse illuminé

La course

Après un bref échauffement, nous nous rendons sur la ligne de départ, les départs se feront par vagues pour qu'il n'y ai pas trop la cohue au premier terril. Avec Geoffroy nous sommes au tout début de la deuxième vague, ce qui nous promet un départ sans trop de bousculades. Le départ est donné, la frontale est allumée est nous partons très rapidement, certainement trop rapidement pour moi... Nous rentrons dans un sous bois qui va nous mener directement au premier terril.

Et là, rencontre avec Sabatier Sud, ni plus ni moins qu'un mur avec un pente à 15% devant nous, je rentre dedans tête baissée, les mains devant pour grimper cet obstacle et en finir avec le plus vite possible. L'ambiance est énorme, la musique résonne, les encouragements pleuvent, je ne m'attendais pas du tout à cette ambiance survoltée de nuit ! J'avance péniblement, je sens mon coeur battre fort dans ma poitrine et j'ai énormément de mal a prendre mon souffle, les cuisses brules ... Je perds Geoffroy pendant la montée. Cette dernière a été brève mais j'en sors rincé, j'ai la tête qui tourne, l'effort a été tellement violent que je régurgite ma boisson d'avant course ! Je prends un peu de temps en marchant pour reprendre mes esprits et j'attaque la descente. Le parcours fait que nous passons sur une trace toute proche de la montée du terril et là une image magnifique s'offre à moi, le terril illuminé, je m'arrête un instant pour contempler le spectacle.

Sabatier Face Sud Crédit Photo : bioxytrail.blogspot.com
Sabatier Face Sud
Crédit Photo : bioxytrail.blogspot.com

Je poursuis ma route vers le second terril, Sabatier Nord, celui-ci ne se prend pas de face mais par des chemins en lacets, avec une pente plus raisonnable qui doit quand même avoisiner les 6-7%, je cours sur les premiers mètres mais je me résigne assez rapidement à marcher, je n'ai rien dans les jambes et je pense déjà à la course de demain en me disant que ce sera une belle galère ! Toujours autant de monde en haut du terril, ça donne du courage ! J'attaque la descente que je trouve extrêmement difficile, certainement parce que j'ai très peu d'expérience dans ce domaine. Le terrain est vraiment esquinté et je vois plusieurs coureurs qui manquent de se faire très mal. Je prends mon temps, il n'est pas question de se blesser ici. Une fois la descente terminée, s'en est fini des difficultés pour ce soir, maintenant direction la ligne d'arrivée.

Seulement 5 kilomètres de parcourus ? J'ai pourtant l'impression d'en avoir fait beaucoup plus. Les sensations reviennent au fur et à mesure que le terrain s'aplanit et les 4 derniers kilomètres se feront sans trop de problèmes mais sans forcer non plus, l'occasion de discuter à droite à gauche avec quelques coureurs, puis il faut penser à la course du lendemain... Je franchis la ligne en 1h00'12" pour une distance totale de 9,26 kilomètres. Mais j'en ai prie plein les yeux !

A 1 kilomètre de l'arrivée
A 1 kilomètre de l'arrivée

L'après course

Nous nous retrouvons tous après la course et nous échangeons sur celle-ci, tout le monde a passé un bon moment c'est une certitude ! Je me retrouve juste à côté du grand Thierry Breuil qui fait le debrief' de sa course ... Cette homme est d'une simplicité et d'une humilité impressionnante, nous échangeons quelques mots ensemble, il est allé vite, très vite, 37 minutes ... Et demain il remet le couvert sur le 23 kilomètres !

22h passé, il est déjà temps de dire au revoir à tout le monde, il va falloir récupérer pour être le plus frais possible demain matin. Je me dirige vers ma voiture mais petite mésaventure, celle ci refuse de démarrer  ... Je quitterai finalement la base de loisirs de Raismes que vers 22h30 après avoir fait mon bricoleur du dimanche !

En rentrant chez moi je prends une bonne assiette de pâtes et je taches de boire beaucoup d'eau, impossible de me coucher tôt j'ai trop de belles choses en tête ! Je m'endors finalement vers 1h30 avec un réveil programmé à 7h, la nuit sera courte !

Étape 2 : "L'authentique"

L'avant course

7h, le réveil sonne ... Comme prévu. J'éprouve pas mal de difficultés à sortir de mon lit, vite un café, là c'est indispensable ! Accroc aux réseaux sociaux je me connecte sur Facebook et Gaëtan que j'ai rencontré dernièrement lors d'une Pasta Party Lilloise vient me parler, c'est bouclé nous irons ensemble sur Raismes aujourd'hui ! Le petit déjeuner avaler en vitesse je me prépare à partir ... Par chance la voiture démarre !

Nous arrivons sur place à 9h et nous changeons directement dans la voiture, la course est déjà dans 1h ! Aurélien, mon cousin, sera également de la partie aujourd'hui, nous nous échauffons ensemble, il à l'air en forme comme toujours, et j'ai intérêt d'arriver assez vite pour avoir une chance de le retrouver à l'arrivée ! Hier je n'avais pas eu la chance de voir David, aujourd'hui nous arrivons à nous trouver sans soucis, il a également fait la nocturne hier soir, nous décidons de faire la course ensemble, David fait cette course depuis de nombreuses années, il habite à deux pas et connait le terrain par coeur ! C'est SA course ! Surprise sur la ligne de départ, Johan et Jérôme sont là et viennent nous souhaiter une bonne course, Johan ne prendra pas de départ aujourd'hui contrairement à Jérôme qui s'aligne sur le 23 kms qu'il bouclera en 1h56 ! Bravo champion !

La course

Avant le départ
Avant le départ

 

10h ! Nous voilà partis ! contrairement à hier le départ est très tranquille et ce n'est pas une mauvaise chose, les 5 premiers kilomètres sont exactement les mêmes qu'hier soir, avec 2 terrils à franchir. Avec près de 1000 personnes au départ, ça bouchonne assez rapidement, bien avant la première difficulté, j'en profite pour m'hydrater, aujourd'hui j'ai pris un camelback pour avoir mon ravitaillement personnel en complément de ceux qui seront proposés sur le parcours.

Sabatier Sud se présente devant nous, encore plus impressionnant de jour, j'y vais beaucoup plus calmement qu'hier soir et même si le cardio grimpe très rapidement je n'ai pas de mésaventure en haut de celui-ci ! Le temps de reprendre son souffle sur quelques mètres en marchant et nous repartons de plus belle pour la descente, je dois vous avouer que c'est tout de même beaucoup plus simple de jour que de nuit ! David prends quelques mètres dans la descente et m'attends en bas de celle-ci, il me le répète : "c'est mon terrain d'entrainement ici, je le connais par coeur !" ... Le ton est donné, je vais souffrir :) .

Voici Sabatier Nord maintenant peu avant le 4ème kilomètres de course, je trottine dans les premières pentes mais je finis par caler rapidement, David semble assez facile, je tire la langue mais je sais que, comme hier, une fois cette difficulté passée le reste du parcours sera plus calme et plus facile à négocier, je prends mon mal en patience.

Nous sommes dans la descente, et là, mésaventure de lacet ... Ca faisait un petit moment que ça ne m'était pas arrivé ! Je laisse filer David quelques mètres devant, je me lâche un petit peu dans la descente tout en faisant bien attention à mes appuis, mais j'attrape mal tout  d'un coup à mon genou droit ... Première fois que j'ai mal à cet endroit, je serre les dents, il reste encore pas mal de bornes à faire et j'essaye d'occulter la douleur le plus possible.

Entre le 5ème et le 6ème kilomètre, surprise je retrouve mon cousin Aurélien, je suis étonné de le voir là ! Il fait la course avec plusieurs membres de son club et l'un d'entre eux a fait une vilaine chute dans la descente que nous venons d'emprunter, nous discutons une petite minute ensemble pendant que David explique au bléssé comment rejoindre l'arrivée par un chemin plus court, en empruntant le parcours du 9 kilomètres. Aurélien repart dans sa course et je le vois filer à grandes enjambées dans les sous-bois ... Quelle allure il tient, ça m'impressionne ! Nous ne sommes clairement pas du même niveau !

45 minutes de course, un peu moins de 7 kilomètres parcourus, je m'attendais a retrouver des sensations maintenant sauf que mon genou me tiraille de plus en plus, j'en parle à David et m'arrête un instant pour essayer de soulager la douleur, mais pas question de trainer ... Cette course je vais la finir à la tronche, hors de question d'abandonner. Pour oublier la douleur, je branche David sur son TCO (Trail de la Côte d'Opale), nous discutons ensemble et c'est fort agréable. Le premier ravitaillement pointe son nez, pour mon plus grand plaisir ! Je marche, prends du sucre et un quartier d'orange, remercie les bénévoles et nous reprenons la route.

Je trouve monotone cette partie du parcours jusqu'au 3ème terril, mais mon compagnon de route est un bavard ! Le temps passe plus vite comme ça ;) Mon genou ne va pas mieux mais je tiens le coup, David m'encourage, nous venons à parler ensemble de notre Marathon de la Route du Louvre, 2ème ravitaillement, les kilomètres filent, mon partenaire m'encourage à tenir le coup. J'ai un rictus qui ne quitte plus mon visage depuis quelques temps maintenant et les jambes commencent à être lourdes avec la course d'hier ... Une crampe au mollet gauche se prépare, j'espère juste qu'elle va me laisser tranquille suffisamment longtemps, plus que 4 kilomètres...

13ème kilomètre, la troisième et dernière difficulté est juste devant nous ! David quelques minutes plus tôt m'expliquait que c'était très raide mais très bref, mais qu'il y avait une corde pour nous aider ... Point de corde, il faudra s'accrocher aux racines ! Ça ressemble plus à de l'escalade qu'autre chose ! Et la surprise, au beau milieu de l'ascension, se trouve juste à ma gauche Coralie, une des 3 Girls On Fire avec Aline, présente aujourd'hui, et Jane, qui elle n'est pas là ! Une fois en haut nous discutions un petit peu, le temps d'attendre Aline !

Nous repartons ensemble pour finir le parcours, mais ce que je redoutais arrive, au 14ème kilomètre la crampe me terrasse ! Je dis à David et Aline de partir, Coralie elle a déjà pris la poudre d'escampette ! Il reste moins de 2 kilomètres à faire, je m'étire et repart ...

Un sourire !
Un sourire !
Aie ... :)
Aie ... :)

Il me tarde de franchir la ligne d'arrivée ! Je retrouve le moral en reconnaissant la fin du parcours similaire à la veille, le pont de bois, le point d'eau, je ne suis plus très loin. Johan joue le rôle du parfait supporter en se postant à 200 mètres de la ligne d'arrivée !

Je franchis la ligne en 1h45'35", fatigué et mal en point mais fier, j'ai passé un excellent moment et cette course restera gravé longtemps dans ma mémoire ! Je pense même qu'elle risque de devenir un rendez-vous incontournable lors des prochaines années !

L'après course

DavidAlineCoralieGaëtanMichael, Aurélien ... Tout le monde est là dans le SAS d'arrivée en train d'échanger sur leurs courses respectives, comme hier, tout le monde a pris énormément de plaisir ! Je pars me changer dans ma voiture, je vais rester un petit moment sur place car Geoffroy et Matt ont pris le départ de "La Sauvage" et j'ai envie de les accueillir au bout de l'effort ! En attendant récupération Nordiste à base de houblon bien sur !

De gauche à droite : Moi, Coralie, Gaëtan
De gauche à droite :
Moi, Coralie, Gaëtan
De gauche à droite : Moi, Aline, Gaëtna
De gauche à droite :
Moi, Aline, Gaëtan

Geoffroy est le premier à arriver, super content de sa course malgré un hyperglycémie, il avoue lui même s'être défoulé aux ravitaillements sur le chocolat ! Il me dit que Matt n'était pas au mieux et que leurs chemins se sont séparés vers le 8ème kilomètre, il pense même qu'il a abandonné ... Ni une, ni deux, je prends mon téléphone pour tenter de joindre Matt, bonne nouvelle il est à 1 kilomètre de l'arrivée, il a tenu bon !!!

Il arrive, une douleur au mollet l'a sacrément handicapé pendant une bonne partie du parcours, nous discutons à 3 de nos courses, puis Geoffroy doit partir assez rapidement malheureusement. Nous restons avec Matt pour la traditionnelle "récupération"

Matt se cache derrière son dossard et sa bière !
Matt se cache derrière son dossard et sa bière !

Il est déjà l'heure de rentrer ... Ce week-end restera pour moi inoubliable, j'en ai prie plein les yeux !

Merci à tous les organisateurs et à tous les bénévoles, encore une fois sans vous ce type d'événements n'existerait pas !

Les résultats des amis

Sur la course "Les Allumés"

  • Greg : 41'25" (son CR ici)
  • Frédéric : 44'22"
  • Bastien : 48'54"
  • Jean-Pierre : 48'59" (son CR ici)
  • Geoffroy : 50'30"
  • Johan : 53'32" (son CR ici)
  • Emmanuelle : 56'26"
  • Moi-même : 1h00'11"
  • David : 1h27'20" (son CR ici)
  • Vivien : 1h36'49"

Sur la course "L'authentique"

  • Gaëtan : 1h11'16"
  • Michael : 1h14'20"
  • Aurélien : 1h27'39" (sans la mésaventure de son collègue il serait au alentour des 1h18)
  • David : 1h43'53" (son CR ici)
  • Aline : 1h44'52"
  • Coralie : 1h44'52"
  • Moi-même : 1h45'52"

Sur "La sauvage"

  • Jérôme : 1h56'11"
  • Guillaume : 2h21'19" (son CR ici)
  • Geoffroy : 2h22'22"
  • Matt : 2h34'30" (son CR ici)

 

Run Must Go On !!!

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez surement ceux-ci :

 

Les bonnes affaires

Passer une annonce gratuite sur notre service de petites annonces, vêtements et de matériels sportifs. Vous pourrez également trouver votre bonheur parmi nos annonces.
Annonces

Les blogs certifiés

Pour le simple plaisir du running, la Team RunHappy France Running a choisi de sélectionner pour vous les blogs qui nous ont le plus marqués. !!!
Catégories