NicolasLuchez

Adidas 10 kilomètres Paris.

Un 10 bornes bouillant !

À propos de l'auteur

Compétiteur depuis octobre 2007 (58 courses à mon actif), j'aime le running à la folie. J'admets volontiers être loin des meilleurs mais je compense mes défauts grâce notamment à un courage et une grinta hors du commun......

 

 PORTRAIT DE LA SEMAINE

NicolasLuchez.jpg

Mon portrait

“L’OM est ta maîtresse. Le cinéma est ta passion. La course à pied est ta drogue.” Ma femme me balance cette ...
Lire la suite...

NicolasLuchez

Message @NicolasLuchez
Adidas 10 kilomètres Paris. - Mon Compte-Rendu du running

ADIDAS 10 KILOMÈTRES PARIS.

Compte rendu de l’Adidas 10 kilomètres Paris (10 kilomètres ; 10 juin 2018).
Jeudi 7 juin (12 h 00) : direction le Forum des Halles pour chercher mon dossard gagné grâce à un concours Garmin. Je récupère également un t-shirt (sobre mais beau) représentant mon « quartier » (le Grand Paris).
1er point négatif : cette histoire de « battle » entre quartiers avec comme têtes de gondole les « Adidas runners » (bien foutus) me fatigue le cerveau...
Depuis quand faut il zavater les « concurrents » sur des courses amateurs ? Pour ma part, je cours « contre moi » et c’est déjà assez. Faites votre combat à l’entraînement mais pas en compétition merci !
Dimanche 10 juin (8 h 30) : j’arrive sur la place de la Concorde pour déposer mon sac, m’échauffer et me placer sur la ligne de départ.
1er point positif : l’organisation est top, grosse machine Aso oblige.
10 h 13 : go ! Je démarre vite mais pas à fond. Le 1er kilomètre se fait sur un secteur pavés. Etant maladroit, j’ai clairement peur de tomber à quelques jours de l’Ultra Marin Grand Raid du Morbihan.
Je relance au 2 mais mon allure chute à la fin du 3. Pourquoi ? 21 degrés ! La chaleur est ma kriptonite. 
Je maintiens un rythme correct qui va durer jusqu’à la fin.
5ème kilomètre : Martin Fourcade (36 minutes pour le biathlète) me dépose. Les champions ne rigolent pas...
Pour faire court, la fin du parcours est un copier / coller du Marathon de Paris avant le Trocadéro. Ligne droite avec passages cassants sous les ponts. 
2ème point positif : une grosse ambiance, il y a du monde et ça encourage !
L’arrivée se situe sur le pont d’Iéna devant la Tour Eiffel. Il y a pire non ? Je franchis justement cette ligne fatigué, frustré par mon temps mais heureux de ma belle médaille #Finisher (3ème point positif). J’essaierai de taper mon #RP en automne ou en hiver...
Après une course si éprouvante, il me fallait un gros ravitaillement et ce dernier est vraiment copieux (bananes, bière, bretzel, chips, raisins,...). 4ème point positif.
Je récupère également un beau sac avec pas mal de choses, notamment un déodorant car je sens le poney...
En parlant de sac, compliqué de choper le mien aux consignes : un maxi bordel (2ème point négatif). Je me change et je rentre chez moi songeur.
A quoi je pense ? Mes prochaines compétitions ? Mon vieux #RP sur 10 kilomètres ? Non. Je veux un gros tacos !
Bilan du jour : 

0:54:54.
5364ème / 17524 arrivants.
allure moyenne : 5:30 min/km.
vitesse moyenne : 10,9 km/h.

A suivre...

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez surement ceux-ci :

 

Les bonnes affaires

Passer une annonce gratuite sur notre service de petites annonces, vêtements et de matériels sportifs. Vous pourrez également trouver votre bonheur parmi nos annonces.
Annonces

Les blogs certifiés

Pour le simple plaisir du running, la Team RunHappy France Running a choisi de sélectionner pour vous les blogs qui nous ont le plus marqués. !!!
Catégories