laflecheblonde

Le trail de la Pointe du Grouin

L'essayer, c'est l'adopter!

À propos de l'auteur

Je suis blond et me prends pour une flèche ! Profite d'un trop plein de temps libre depuis mon arrivée dans l'Ouest. Après le Cotentin, me voilà Rennais.Semis, marathons, trails, ultra...juste pour le plaisir et de temps en temps pour tenter d'améliorer mes temps. Membre des 7 fantastics mais aussi du Cercle Paul Bert Athlétisme....

 

 PORTRAIT DE LA SEMAINE

laflecheblonde.jpg

Mon portrait

Au début était le chlore Oui, au début j'étais nageur. Ô pas un grand nageur mais d'un niveau au-dessus de la moyenne. J'adorais ...
Lire la suite...

laflecheblonde

Message @laflecheblonde
Le trail de la Pointe du Grouin - Mon Compte-Rendu du running

LE TRAIL DE LA POINTE DU GROUIN

Pendant longtemps, même si inscrit, je ne devais pas faire ce trail. Un week end d'annoncé entre amis que je n'avais pas calculé. Mais pour finir j'ai pu m'y rendre. Tout l'art étant dans ma prepamarathon de Bordeaux de le faire en sortie longue pépère et non pas à bloc.  Départ de Cancale. Depuis mon arrivée en Bretagne c'est mon second passage dans cette ville. Le premier c'était pour le semi Cancale-St-Malo que je vous conseille.  La pointe du Grouin donc avec son panorama sur le mont St-Michel, le cap Frehel quand il fait beau (raté!)...la pointe du Grouin qui s'appelle ainsi car...ben j'en sais fichtrement rien et cela m'a perturbé une partie de la course figurez vous!  Bref après une arrivée autour de 8h15 petit aller-retour parking-office du tourisme où je discute avec un concurrent qui semble débuter en trail. La queue étant interminable aux toilettes, je me vidange derrière ma voiture avec une pensée émue pour toutes ces dames qui n'ont pas ma chance. Pendant l'attente, j'écoute deux coureurs affutés qui discutent tactique de course afin d'éliminer un concurrent. Pas de couteau, ni de fusil semble-t-il; même pas une poussette lors du passage sur les falaises! Non, juste un départ rapide. Je suis un peu déçu. Le monde du trail n'est pas si impitoyable!   Je m'équipe. Décide au dernier moment de rajouter un coupe vent parce que cela souffle et pourrait y mettre portable, barre protéinée et un gel. (Depuis peu, je prends des powerbar et en suis très satisfait!) Cela souffle un peu, et on est en bord de mer. Je me méfie.  Le départ a lieu rue du port. On est seulement 628 pour 730 dossards. L'organisation a l'air un peu surprise et déçue. Sans doute le résultat d'une ouverture des inscriptions toujours plus précoce avec les aléas que cela engendre (blessures, fatigue le Jour J, contre-temps...); un vaste débât! On part à l'heure et en attendant la première côte (et quelle côte!) j'échange avec deux Avranchinais qui me racontent qu'à leur dernier trail, ils ont été attaqués par des frelons asiatiques. Ils en rient mais sur le coup, ce n'était pas le cas. Ils peuvent dire ce qu'ils veulent, je suis pour la thèse du complot et me doute qu'un concurrent est à l'origine de cette attaque. Pour finir, le trail peut être impitoyable!  J'ai décidé de courir à 10km/h de moyenne sans savoir si cela est trop ou pas assez ambitieux par rapport au profil. Pour finir, je vais courir au feeling en gardant le frein à main sur les parties les plus roulantes pour ne pas me griller. Et j'ai bien fait car sur les 5 derniers km mes cuisseaux crissaient et j'en ai un peu bavé. Je n'ose imaginer si je m'étais laisser aller à foncer dès le départ!  Parlons course. Bon, on dira ce que l'on veut; mais la côte bretonne, c'est quelque chose. J'ai pris mon pied durant 15km. On avait en gros 10km pour se rendre à la pointe du Grouin par les sentiers douaniers. C'est sur cette partie que j'ai mieux compris pourquoi on nommait le coin la côte d'Emeraude. La mer a une couleur magnifique.Je vous laisse juger de la qualité de la mer et de l'athlète :) (photo ouest-france.com/running)Même si j'ai eu trop chaud: pas de vent, donc ma couche supplémentaire était superflue, le pied total! On enchainait autour de 6 km sur l'autre côte, plus sauvage, exposée au vent par contre et enfin 7/8km pour traverser la presqu'île et rejoindre Cancale avec pour terminer une plage, une série de petites côtes dont la dernière m'a presque achevé. En "bon" trailer, je n'ai pas hésité à marcher quand mon corps me l'imposait.  Pour finir, j'ai été plus que régulier. La logique aurait voulu que je fasse la seconde moitié plus rapidement, les difficultés étant au départ mais cela faisait trop longtemps que je n'avais pas imposé à mes quadriceps de dénivelé. Cela donne grosso modo ce type de passage: 5km: 35' 10km: 36' 15km: 31´ 20km: 28' 23km: 19'  Un rythme de 6'27 en moyenne donc autour de 9,5km/h.   Bref, une course magnifique (j'aurais aimé grand soleil mais on n'a pas eu de pluie, c'est déjà bien) qui se termine par l'obtention d'une petite bourriche d'huîtres que je me suis fait un plaisir de déguster le soir même.Si j'avais une critique à faire, c'est le ravito final que j'ai trouvé quelque peu léger mais on ne peut pas tout avoir.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez surement ceux-ci :

 
Vos commentaires
Nixul

@Nixul

Super sympa le secteur de la balade, il donne envie d'être fait ce trail vert. Et bravo pour ta gestion de course parfaite ! Mais c'est vrai ça pourquoi la pointe du Grouin s'appelle t'elle comme ça ? sourir
03 Mar
laflecheblonde

@laflecheblonde

ben j'ai un peu cherché j'ai pas trouvé. N'hésite pas à le faire! Pieds nus y'a deux trois endroits où je ne mettrais pas les pieds mais en minimaliste...
03 Mar
valentinem

@valentinem

Merci pour ce chouette récit ! Ça donne l'envie d'y participer sourir
03 Mar
sophierun

@sophierun

Ça donne bien envie d'aller tâter du trail en Bretagne !
03 Oct

Les bonnes affaires

Passer une annonce gratuite sur notre service de petites annonces, vêtements et de matériels sportifs. Vous pourrez également trouver votre bonheur parmi nos annonces.
Annonces

Les blogs certifiés

Pour le simple plaisir du running, la Team RunHappy France Running a choisi de sélectionner pour vous les blogs qui nous ont le plus marqués. !!!
Catégories